Validation du document cadre de la Côte d’Ivoire

8 juin 2017
Le Professeur Charles Moumouni de l’Université Laval (Québec, Canada), co-promoteur de l’IPAGEF, était l’expert invité, en sa qualité de Président de la Commission régionale des experts du Bureau des Amériques

de l’Agence universitaire de la Francophonie, à l’Atelier de validation du Document cadre de mise en œuvre des pôles de compétences et des programmes nationaux de recherche de la côte d’Ivoire. Cet Atelier était organisé à Grand-Bassam, du 21 au 24 août 2012, par la Direction Générale de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) de la Côte d’Ivoire. Le Professeur Charles Moumouni était l’invité par la Présidente de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’alors, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly.
L’Atelier a enregistré la participation du Conseiller Education, Formation et Recherche Scientifique du Président de la République, du Conseiller Education du Premier Ministre, du Directeur de Cabinet Adjoint du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, du Directeur Régional de AFRICA RICE Center, du Représentant du Maire de la Commune de Grand-Bassam, des Conseillers techniques et des Directeurs Généraux et centraux du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, des Présidents et Vice-présidents des universités publiques, des Directeurs et Directeurs adjoints des Grandes écoles publiques, des Unités Régionales de l’Enseignement Supérieur (URES) et des Centres de Recherche, du Secrétaire Général du PASRES, des Experts nationaux et internationaux, des Représentants de la Commission Paritaire Secteur privé-Secteur public ainsi que des enseignants-chercheurs et des chercheurs des Universités, Centres de Recherche et Grandes Ecoles de Côte d’Ivoire.
La restitution en plénière des travaux de l’Atelier a été enrichie par les réflexions du Professeur Charles Moumouni, lesquelles ont semé les graines de l’IPAGEF. Après avoir salué l’initiative de la Politique Nationale de Recherche mise en œuvre par la Direction de la Programmation de la Recherche, il a fait quatre observations majeures sur les débats et sur la restitution des travaux en ateliers. L’expert de l’AUF a ainsi relevé que certaines disciplines importantes des sciences sociales (notamment les sciences juridiques et politiques, l’économie et la communication) doivent davantage être prises en compte dans les programmes nationaux de recherche. Il a également insisté à cette occasion, d’une part sur le rôle des ministères sectoriels dans la mise en œuvre de la politique de recherche et, d’autre part, sur la nécessité de renforcer l’autonomie des universités en matière de recherche. Il a plaidé pour la mise en place d’un plan stratégique de mobilisation des ressources. Le Professeur Charles Moumouni a clos son propos par un souhait : celui de maintenir les producteurs scientifiques au cœur de l’activité de recherche.
Source

Articles récents

Consultez les archives

Suivez-nous

L’Institut Panafricain de la Gouvernance Économique et Financière (IPAGEF) est proactive dans son milieu. Pour tout savoir sur nos actualités, suivez-nous sur les médias sociaux, il nous fera plaisir de partager, discuter et échanger sur les thèmes qui nous sont chers en plus de vous partager liens et ressources en relation avec notre mission.

FacebookYouTubeTwitterTwitter
2017-12-28T18:31:17+00:00